Porridge salé japonisant

Figurez-vous que cette note de blog a été inspirée par l’article de la meuf la plus marrante : Smootheries. Je lis le mot « porridge », j’ai envie de porridge. Je suis humaine.

Je vais me mettre à dos tous les gens sains de la Terre, mais c’est une recette qu’on PEUT faire au micro-ondes. Morgan de Season Square a changé ma vie en me disant qu’on pouvait faire le porridge comme ça, du coup ça fait des repas préparés en 5 minutes, cuisson comprise. Franchement, moi qui ai une vie absolument pas prenante, ça me laisse du coup énormément de temps pour glander davantage devant Netflix.

D’ailleurs ce porridge est encore meilleur devant Bron / Broen / The bridge, la meilleure série policière du monde. C’est danois et suédois, il y a du suspens, c’est subtil, et sensible, et drôle, et bien écrit. Le duo de policiers (Saga, une suédoise, et Martin, un danois) qui mènent l’enquête est fantastique.

BREF.
Personnellement, j’aime mon porridge crémeux, si vous l’aimez plus solide-mastoc (genre comme mon mec)(je veux dire qu’il aime son porridge plus solide-mastoc) (il a commencé Freeletics, ça prête à confusion du coup), diminuez l’eau.

Pour un bol de porridge-repas, il vous faudra : 

1/2 cup de petits flocons d’avoine (ça fait genre 60 g)
1 cup d’eau ( = 236 ml)
1/2 cup que vous remplirez ainsi : 1 CS de Shoyu ou de Tamari, 1 CS de jus de citron, et le reste en eau.
1 CS de sésame de votre choix
1 CS d’algues ou une feuille de nori découpée en petits morceaux – c’est ce que j’ai fait, j’avais plus de Salade du Pêcheur)(il semblerait que ma monomanie des algues ne soit toujours pas passée, je dois manquer d’iode ou un truc du genre)
Du piment de Cayenne, ou le piment que vous voulez, ou pas de piment
1/2 avocat
Du légume que vous avez envie de manger (là c’était des tomates cerises mais honnêtement chacun met ce qu’il veut dans son porridge)(ou pas de légume hein, ça sera super sans).
De la ciboule ou de la ciboulette fraiche
De la sauce pimentée (si vous êtes un-e zinzin du piment)


Alors là, deux techniques.
– Soit vous sortez une casserole (mais vous devrez la laver après, du coup, BON) dans laquelle vous mettez les flocons d’avoine, tous les liquides et l’éventuel piment, et vous faites cuire à feu moyen jusqu’à ce que ça soit crémeux (remuez avec une cuillère en bois de temps en temps – je vous préviens, vous devrez aussi la laver).
– Soit vous mettez tout ça dans un GRAND bol qui passe au micro-ondes (il faut qu’il soit grand parce qu’il y a des chances que ça déborde, du coup surveillez bien), vous mélangez, et selon les réglages de MON micro-ondes (donc à adapter au votre, sachant que le mien fait 1200 watts, je crois) vous faites : 2 minutes 30 à puissance max, vous touillez, et encore 30 secondes. La consistance doit être crémeuse, les flocons doivent être bien cuits (genre pas à moitié flotter dans du liquide).

Ensuite :
– Vous mélangez dans le porridge les algues et le sésame (j’aime bien en garder un peu pour décorer).
– Vous coupez votre avocat, votre légume, votre ciboulette, vous décorez, vous arrosez de sauce pimentée.
– Et hop, 10 épisodes de Bron. A quoi bon sortir  de chez soi, franchement, de toute façon ?

 

Continue Reading

Pizza de feignant-e

Est-ce qu’on peut démarrer sur cette photo ?

Et est-ce qu’on peut parler du FROMAGE ? Cette recette est le résultat du génie de Season Square, Morgan, et de ma puissante flemme qui, vous le savez maintenant, est une de mes principales qualités.

Cette recette est super quand vous avez envie de pizza mais que vous avez pas trop de trucs chez vous, que vous avez clairement pas envie de pétrir de la pâte qui colle aux doigts et d’attendre, et encore moins de faire une sauce tomate maison (qui fait ça sérieux ?).

Pour deux pizzas de glandu-e-s, donc, il vous faudra :

  • Pour la base :
    Un grand pain de semoule (ça se trouve dans les boulangeries qui font des pâtisseries orientales généralement).
    Quelques champignons (ou les trucs que vous aimez)(mon mec aime mettre du maïs sur sa pizza, c’est pour vous dire : les limites n’existent pas).
    Environ 50 g de concentré de tomates (j’utilise le Danival en bocal concentré à 22%, si le vôtre est moins concentré, vous devrez le diluer un peu moins) (vous pouvez le mélanger avec une sauce tomate cuisinée que vous aimez bien, genre du caviar de tomates à l’ail Sacla méga bon).
    De l’ail semoule en veux-tu en voilà.
    Du sel.
    De l’origan ou des herbes que vous aimez bien.
    Du PIMENT.

  • Pour le fromage :
    300 g de yaourt de soja.
    130 g de liquide qui donnera du goût. Ça peut être de la bière (c’est ce que conseille Morgan), ou alors un mélange d’eau avec 1CS d’huile parfumée (genre celle des olives) et 1CS de vinaigre de cidre par exemple (c’est ce que j’ai fait ici parce que j’avais pas de bière et c’était super bon.
    70 g de farine de tapioca (ce n’est pas remplaçable par autre chose, c’est ce qui fait que ça file ! Ça se trouve dans les magasins asiatiques ou sans doute sur Internet : on est en 2016).
    1 bonne grosse cc d’ail semoule.
    1 cc de sel.
    Optionnel : 1 cc d’échalote semoule ou d’oignon séché.

    – Préchauffez votre four au max.
    – Coupez le pain de semoule dans l’épaisseur.
    – Dans un bol, mélangez le concentré de tomate, votre sauce tomate cuisinée si vous en utilisez, un peu d’eau, du sel (mon seul conseil : ne soyez pas rapiat sur le sel (sauf si vous êtes cardiaque, auquel cas soyez super rapiat sur le sel), énormément d’ail semoule, et du piment (si vous aimez ça évidemment, ne vous infligez pas des trucs).
    – Tartinez les demis-pains de sauce tomate côté mie.
    – Mettez quelques champignons coupés en lamelles sur la sauce. Moi j’aime bien en garder pour en mettre par dessus le fromage mais c’est votre vie et votre pizza.- Dans une casserole, mettez tout, et mélangez au fouet jusqu’à ce que le mélange commence à peine à épaissir. Switchez pour une cuillère en bois (faites moi confiance, c’est moins relou à nettoyer, le fromage devient méga collant), et continuer à remuer sans cesse jusqu’à ce que le fromage fasse des fils, devienne collant, et que vous sentiez une petite résistance.
    – Garnissez vos pizzas de fromage (c’est un peu galère mais vous prendre le coup, car croyez-moi, ce n’est pas la dernière fois que vous le ferez).
    – Ajoutez les derniers champignons.
    – Mettez sous le grill environ 5 minutes, jusqu’à ce que le fromage grille et que la pizza soit chaude.
Continue Reading

Salade de riz aux algues, sésame, petits pois frais et avocat

 

Je me fais cette salade tout le temps depuis des mois, avec des variantes de légumes, mais la base est la même, et ma joie ne décroit pas. J’ai une personnalité de type monomaniaque qui fait que :
1) j’ai vu Friends et The Office environ 78 fois en trouvant ça toujours drôle et réconfortant
2) je me fais des playlists Spotify avec une chanson
3) je peux manger la même chose tous les jours à partir du moment où c’est délicieux. Quand je faisais mes études, j’ai mangé le même sandwich tous les jours pendant un an, et c’était à chaque fois mon plus beau déjeuner.
Est-ce que ça fait de moi une personne déprimante ? Est-ce que je ne vous ai pas plutôt décrypté le secret de la vie ?

Pour une personne sympa :

  • Du riz de votre choix (j’ai arrêté de me faire croire que je préférais le riz complet, je porte un amour éternel sans divorce au riz thaï blanc), autant que vous voulez, sachant que c’est la base de votre salade, donc moi j’en mets plein.
  •  1 cuillère à soupe de sésame
  • 1/2 avocat
  • Plein de petits pois frais crus (une poignée quoi) (ou d’autres légumes genre du concombre, de la carotte coupés en julienne par exemple)
  • 2 cuillères à soupe d’algues en paillettes (la Salade du pêcheur me concernant, mais comme pour le guac de la mer, si vous n’avez que de la nori, coupez-la avec des ciseaux en tout petits morceaux et ça sera parfait, je le fais parfois quand je suis en rade)
  • Du vinaigre de cidre et de l’huile de sésame non toastée (si vous n’en avez pas, de l’huile d’olive sera super aussi), au goût
  • De la ciboulette
  • Du sel, plein de piment de Cayenne.

    salade-riz-algues
    C’est une salade : mélangez tout.
    Dites moi si vous trouvez ça méga bon parce que c’est ma salade préférée.
Continue Reading

Guacamole de la mer

Ce gif est totalement gratos et n’a donc aucun rapport avec ce qui suit.

J’ai appris que le jour du Super Bowl, aux États-Unis, les gens mangeaient 3500 tonnes (3 500 000 kilos donc, pour les forts en maths comme moi) de guac. Cet information me fait complètement rêver. Sachant que le guac est mon truc préféré dans la vie avec la pizza. Genre mon dernier repas de condamnée à mort, ça serait du guac et de la pizza. Et des marshmallows Dandies.

C’est Morgan qui a réclamé cette recette, du coup c’est à lui que vous devez la reprise de ce blog. Enfin « reprise », calmons nous, je ne projette pour l’instant pas de dépasser mon quota annuel de deux notes.

Sinon aucun rapport mais la ligne éditoriale de ce blog va possiblement changer. J’ai envie de mettre plein de  trucs dessus, genre des dessins et des textes en plus des recettes. Je dis « possiblement » par rapport à la flemme.

Enfin cette recette est super, hyper rapide et vraiment délicieuse (sauf si vous détestez les algues, et dans ce cas vous trouverez ça probablement dégueulasse et personne ne vous en voudra) (je vous mettrai ma recette de guac classique plus tard, peut-être, on verra).

Pour deux zinzins de l’avocat, ou plusieurs personnes normales :

2 avocats bien mûrs
40 g de jus de citron (le jus d’un très gros citron me concernant) ou plus, ou moins, au goût.
3 CS d’algues en paillettes (moi j’ai utilisé la Salade du pêcheur de Priméal, mais vous pouvez très bien prendre des feuille de nori que vous coupez en tout petits morceaux avec des ciseaux si c’est tout ce que vous avez sous la main)
30 g d’oignon rouge ciselé
De la ciboulette fraiche (plein)
Du sel et du piment de Cayenne, au goût.



Bon, c’est un guac hein, du coup pour les instructions préparez-vous parce c’est super compliqué :
– Écrasez les deux avocats à la fourchette avec le jus de citron, le sel et le piment.
– Ajoutez les autres trucs, mélangez.
– Calmez-vous.

Continue Reading

Soupe au chou vert et au chou fleur, à la coriandre et au lait de coco

Saviez-vous que Steve Buscemi était pompier de New York au début des années 80 ? Juste après les attentats du 11 septembre, il est retourné à son ancienne caserne et s’est porté volontaire pour rechercher les corps des victimes. Vous voyez le genre de mec.

Sinon, mon nouveau Tumblr préféré. Le Tumblr des amitiés inter-espèces.

Bon, ça y a y est, il caille clairement, j’ai ressorti ma parka et mes bottes fourrées, j’ai le bout du nez froid en permanence. Conséquence : SOUPES.

Pour un nombre indéterminé de bols (ça dépend de vos quantités)(vous ne pouvez pas vous tromper, c’est une soupe) :

Les feuilles de votre chou-fleur (moi j’en avais plein), le pied-cœur (ce qui reste quand on a coupé les bouquets quoi), et quelques bouquets
Quelques grosses feuilles de chou vert frisé
Les feuilles d’une laitue qui fait la tronche (facultatif, si vous n’avez pas de laitue qui fait la tronche)
Du lait de coco (j’en ai mis environ 50 g, ajustez selon votre goût et la quantité de légumes)
1 petite cuillère à café de pâte de curry vert (sans ça sera bon aussi mais c’est mortel avec)
De la coriandre fraîche (une petite poignée, plus ou moins selon votre amour pour la coriandre)
Du Shoyu pour saler (au goût )

– Coupez tout en morceaux, mettez dans une casserole, mettez de l’eau, couvrez.
– Laissez cuire le temps que tout soit ramolli (15- 20 minutes).
– Avec une écumoire , récupérez les légumes cuits, mettez-les dans votre blender, ajoutez de l’eau de cuisson petit à petit, et mixez.
– Ajoutez la pâte de curry vert, le Shoyu, le lait de coco, la coriandre, mixez.

Continue Reading

Pad Thaï cru

Avant tout, pour bien commencer votre dimanche, voyez plutôt cet excellent  gif de George Costanza.

Source : Bikeaholics

Ensuite, une recette de Pad Thaï cru. Ce n’est évidemment pas EXACTEMENT comme un vrai Pad Thaï, mais c’est incroyablement délicieux. C’est  un de mes nouveaux plats préférés. La sauce (crémeuse, pimentée, sucrée, épicée, merveilleuse) est inspirée de la recette de Carmella de The Sunny Raw Kitchen.

Pour 2 lapins (les assiettes ne sont pas énormes) : 

Les légumes
2 courgettes
1/4 de poivron rouge
2 carottes
bonus : une poignée de pousses de haricots mungo, avocat

(VERSION HIVERNALE : carottes / chou blanc coupé finement / pousses de haricots mungo / avocat = succulence)

La sauce (il y aura du rab pour le lendemain – de toute façon vous voudrez recommencer, vous n’aurez plus qu’à couper les légumes) :
1 grosse cuillère à soupe BIEN bombée de purée d’amandes de votre choix (moi je préfère la complète)
Le jus d’un gros citron vert, ou 1 et demi plus petit (marche aussi super avec du citron jaune)
1 petite cuillère à café de gingembre frais rapé
3/4 de cuillère à café de Shichimi Togarashi (ou un autre piment à doser petit à petit, il vaut mieux en mettre moins et en ajouter que de se retrouver avec un plat trop épicé)
1 datte Medjool (ou 3 petites dattes, ou de la pâte de dattes)
2 ou 3 petites gousses d’ail (au goût)
1 cuillère à soupe de Tamari
De l’eau pour allonger la sauce

1 cuillère à soupe de sésame
Un peu de coriandre fraiche (dans mon cas : PLEIN)

– Faites des spaghettis avec les courgettes et les carottes (moi j’ai utilisé ma mandoline avec la petite râpe à julienne).
– Coupez le poivron.
– Mettez dans votre mixeur : la purée d’amandes, la datte, le jus du citron vert, le gingembre, l’ail, le Tamari, un peu de piment. Mixez.
– Goûtez puis ajustez en ajoutant éventuellement du sel, davantage de piment, d’ail. Si c’est trop épais, ajoutez de l’eau petit à petit pour obtenir la consistance que vous souhaitez.
– Mélangez aux légumes, ajoutez le sésame, la coriandre. Il doit y avoir pas mal de sauce, il faut que tout soit bien enrobé.
– Goûtez : c’est votre nouveau plat préféré.

BONUS : ajoutez des tranches d’avocat et des pousses de haricots mungo et mourrez de bonheur.

Continue Reading

Carpaccio de courgettes au citron, à l’ail et au basilic

Avant tout, pour vous amadouer, un capybara qui se fait gratouiller. N’êtes-vous pas jaloux de cette personne (celle qui gratouille) (bon, en vrai ça doit être dans un zoo ou un truc du genre donc c’est pas si super, mais quand même) ?

(Source : imgur)

Cet été, il y a eu les orgies de prunes du jardin, Sallie Ford and the Sound Outside aux arènes de Montmartre (Sallie avait des lunettes papillon et une mignonne robe à fleurs). Il y a eu Roald Dahl à l’ombre des grands arbres, les petits-déjeuners décadents de pêche blanche et de banane au chocolat fondu (fonctionne aussi trop bien en dessert), Wayne’s World et le colley de Garth (où l’on se souvient bien trop tard que tous les films de notre enfance ne sont pas bons à revoir), les cafés latte glacés. Le petit port de Sainte-Marine, la mer trop froide mais en fait trop bonne, les hortensias délavés, un chapeau de paille oublié dans la maison de Bretagne, sur un fauteuil à fleurs dans la salle à manger.

Pour l’heure, je rêve de feuilles mortes, d’écharpes et de chocolats chauds, parce que je fais partie de ces gens pénibles qui ne sont jamais contents du temps qu’il fait.

Si vous voulez une idée d’entrée fraîche et délicieuse, ce petit carpaccio de courgettes est formidable, super simple à faire et ultra rafraîchissant. Les courgettes sont un peu cuites par le citron, c’est tout à fait divin.

Pour 2 personnes qui traînent au rayon des fournitures scolaires : 

Une courgette
Un citron pressé
Une cuillère à soupe d’huile d’olive
Une petite gousse d’ail
Quelques feuilles de basilic frais
Un peu de féta végétale (facultatif, ça sera méga bon sans aussi)
Des pignons de pin si, comme moi, vous avez pas pathétiquement la flemme d’aller au magasin bio
Du sel

– Coupez votre courgette (si vous avez une mandoline c’est super, mais avec un couteau vous pouvez le faire aussi – un jour j’arriverai à me servir de ma mandoline sans me vider de mon sang) en rondelles très très fines.
– Dans un grand bol, versez le jus du citron pressé, l’huile d’olive, la gousse d’ail pressée, une grosse pincée de sel.
– Mélangez le tout avec les rondelles de courgettes.
– Laissez mariner pendant au moins une heure au frigo, en remuant une ou deux fois si les courgettes ne sont pas entièrement recouvertes de jus de citron.
– Munissez-vous de votre plus belle assiette, et disposez joliment les rondelles de courgettes (ou faites un gros tas dans un bol moche, ça sera aussi parfait).
– Ciselez les feuilles de basilic, faites griller les pignons (si vous en mettez) dans une poêle, ajoutez tout ça dessus, et émiettez la féta.
– Personnellement, ça + du pain grillé et de la tartinade de lentilles, avec de la mangue en dessert et je suis heureuse. Je suis pas chiante quand il fait chaud (si).

Continue Reading