Cookies aux pépites de chocolat blanc

Je re-regarde des Friends en ce moment. Mais en version « uncut » : certaines scènes coupées au montage ont été rajoutées à chaque épisode. Si c’était souvent une bonne idée de virer ces passages parfois longuets, parfois pas très drôles (et même pas forcément à cause de Phoebe, le pire personnage de la série – « oh je suis trop fofolle et originale et décalée »), ça rajoute quand même quelque chose comme 2 ou 3 minutes par épisode, et c’est génial d’avoir ces nouveaux morceaux à découvrir (surtout quand on connaît tout par cœur).

Aujourd’hui j’ai revu l’épisode où Ross fait sa liste de célébrités avec lesquelles il aurait le droit de tromper Rachel, et hou ! Erreur scénaristique : il met Winona Ryder dessus. OR, dans la saison 7, Winona Ryder joue dans la série, et pas son propre rôle.

Sinon vous saviez que Matthew Perry et Jennifer Aniston avaient fait une vidéo pour tout bien nous expliquer Window 95 ?

Si vous voulez tout savoir, là, je suis dans mon canap, je me bois un bon Genmaicha, et je mange des cookies au chocolat blanc.

Le chocolat blanc vegan existe bien, et toutes les marques ne sont pas adaptées à la cuisson, sachez le.
Le premier que j’ai testé était le Bonvita bio (dans des muffins à la framboise et au chocolat blanc, miam) : un fiasco. L’huile s’est séparée du reste et a fait des petites flaques sous les muffins.
Le Vantastic Foods, par contre, est super. Il a vraiment le goût de chocolat blanc et supporte très bien la cuisson. Il coûte cher, par contre (je l’ai quand même payé 3,50 € les 100 grammes sur Un Monde Vegan), mais bon j’en achète jamais, et je voulais goûter, et Y A LE DROIT OK ?

Cette recette vient du blog de Isa Chandra Moskowitz (l’auteure de Vegan with a Vengeance, notamment). J’ai tout adapté car ses mesures étaient en cups, et j’ai fait avec ce que j’avais chez moi.

Pour une quinzaine de cookies : 

140 g de sucre de canne blond (dont un sachet de sucre vanillé : 7,5 g)
110 g d’huile de pépins de raisin
55 g de lait végétal (d’amandes ça doit être bon mais j’en avais pas, donc soja pour moi)
1 cuillère à soupe d’arrow-root (ou de farine de tapioca)
190 g de farine T65
1/2 cuillère à café de levure chimique
1/2 cuillère à café de sel (ne l’oubliez pas !)
100 g de chocolat blanc vegan (ou celui que vous voulez, je suis pas votre mère)

– Préchauffez votre four  à 180 °C.
– Dans un grand bol, mélangez le sucre, l’huile, le lait, l’arrow-root avec une fourchette, énergiquement et assez longtemps pour que la texture ressemble à du caramel. N’arrêtez pas de mélanger tant que que l’huile est séparée du reste. Au bout de 2 minutes, tout sera bien incorporé.
– Ajoutez la farine, le sel et la levure, mélangez bien.
– Ajoutez le chocolat préalablement coupé en petits morceaux. Mélangez à nouveau.
– Sur une plaque habilement parée de papier sulfurisé, faites des petits tas que vous aplatirez un peu. Les cookies ne s’étalent pas beaucoup à la cuisson, donc vous pouvez ne laisser que 2,5 ou 3 cm entre chaque.
– Laissez entre 8 et 9 minutes, jusqu’à ce que les bords commencent à blondir un chouïa. À la sortie du four, ils ne vous paraîtront pas cuits, ces roublards, mais ils le seront. Laissez les 3 minutes sur la plaque (ils sont trop mous pour être manipulés avant), puis transférez les sur une grille à l’aide de votre fidèle spatule pour qu’ils finissent de refroidir.

Ils sont trop bons quand ils sont encore tièdes et que le chocolat est tout fondu. Ils sont croustillants dehors, et moelleux dedans. Vous pouvez les garder dans une boite en fer.

Sur ce blog de génie, on peut aussi trouver :

9 commentaires

  1. je découvre ton blog via « à boire et à manger », et j’ai beaucoup aimé tous tes articles ! ces cookies on l’air délicieux
    merci pour la recette

  2. Merci Sophie ! Et bienvenue :)
    Pimprenelle32 : « The One With The List » c’est Saison 2, Épisode 8. Et celui avec Winona Ryder (« The One with Rachel’s Big Kiss ») c’est Saison 7, Épisode 20.

  3. Bon alors je les ai faits… mais perso, j’ai eu un problème de cuisson. Encore crus à l’intérieur au bout de 9 minutes. Pourtant, je ne pense pas les avoir faits trop gros.
    Repassés au four, ils étaient évidemment trop cuits, après, mais mangeables quand même. Du coup, je pense qu’une fois que j’aurai trouvé le bon temps de cuisson pour mon four, ça sera une bonne recette :D

  4. Oui, le plus difficile avec les cookies, c’est de connaître son four :) Moi je sais qu’avec mon four, 9 minutes c’est parfait. Mais généralement, quand tu vois qu’ils COMMENCENT à prendre des couleurs sur les bords, c’est que c’est bon (faut surveiller, quoi).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *