Introduction

J’adore manger. C’est mon truc préféré dans la vie (avec les photos de chiens).
J’adore faire la cuisine, j’adore voir mon mec et mes amis se régaler d’un plat que j’ai concocté et je pense que mes enfants seront gros et que je verrai ça comme une réussite personnelle.
Je suis clairement loin du cliché du végétalien* émacié et anémié.

Quand je dis que je suis végétalienne, la première chose qu’on me demande est : « Mais alors tu manges QUOI ? »
Hé bien, incroyable mais vrai : je mange plus ou moins les mêmes plats que tout le monde : des tartes, des pâtes, des salades, des cakes salés ou sucrés, des makis, des frichtis délicieux de légumes frais et de légumineuses, des lasagnes, des muffins et des cookies, des risottos, des soupes, des tartinades trop bonnes, la liste est infinie. Simplement, je cuisine autrement. La cuisine végétale peut être absolument décadente, et je pense que ceux qui ont goûté à mes cookies au sirop d’érable et aux noix ne pourront pas dire le contraire.

J’ai été végétarienne* par goût, pendant des années. Puis par conviction. Et puis des livres, des vidéos, du temps passé sur internet à lire plein de trucs sur le sujet, m’ont fait prendre conscience que le végétarisme n’était absolument pas la solution à ce qui me posait problème (euphémisme), à savoir l’objectification des animaux dans notre société. Je suis devenue vegan* pratiquement du jour au lendemain.

Voilà pour l’introduction à ce qui devrait être en partie un blog de cuisine, mais pas que, on verra bien !

Petit lexique pour aider à s’y retrouver quand on ne connait pas les différents types de végétarisme :

– Un végétarien ne consomme pas de produits animaux : le poisson, la viande, les fruits de mer.
– Un végétalien ne consomme pas de produits animaux ni de sous-produits animaux : les produits laitiers, les œufs, le miel.
– Un vegan refuse l’exploitation des animaux dans son ensemble. Il est donc végétalien, ne porte pas de fourrure, de cuir, de laine ou de soie, n’utilise pas de produits cosmétiques, d’hygiène ou d’entretien testés sur les animaux.

Sur ce blog de génie, on peut aussi trouver :

28 commentaires

  1. La question est rigolote mais c’est sans dotue assez personnel. Si je reprenais un chien il serait nourri selon les conseils de mon vétérinaire … j’aurais donc tendance à dire « de manière omnivore, légumes, pâtes et viande — surtout pas de croquettes » mais en me renseignant un peu il semblerait que des chiens peuvent manger végétarien sans souci … Bref, question à creuser mais quelque soit le choix, l’animal n’aura pas de carences si la nourriture est équilibrée (végétarienne ou non).
    Une discussion sur le sujet trouvée sur google : http://www.journaldesfemmes.com/jardin/forum/affich-573-avec-quoi-nourrir-un-chien-vegetarien

  2. Bonjour!
    Merci pour la recette, on se réjouit de la tester! Une autre question: quel est votre choix par rapport aux soins? Êtes-vous d’accord d’utiliser des médicaments testés sur animaux (donc presque tous ceux de la médecine allopathique), ou que les essentiels, ou pas du tout?

  3. Octarine : j’imagine que ça dépend des vegans. Je n’ai pas d’animal domestique personnellement, et j’ai seulement un peu lu sur le sujet. Mais je sais qu’il existe de la nourriture vegan pour chiens et chats (qui contient d’après ce que j’ai compris tous les nutriments nécessaires à leur bonne santé). Après, je suppose que tous les vegans ne nourrissent pas leurs animaux de la même façon :)

    Camille : quand je suis malade, je prends des médicaments que j’achète en pharmacie. Ils sont tous testés sur les animaux car c’est la loi. Concernant les vitamines (dont la B12) j’achète des produits vegans non testés (donc pas en pharmacie). J’espère que les cookies vous plairont :)

  4. Bonjour m’dame!
    Je ne suis pas aussi drastique que toi dans mes convictions alimentaires, mais je te soutiens volontiers dans tes choix! (je suis juste beaucoup trop dépendante du fromage pour survivre sans…) En ce qui concerne la pharma en revanche, je suis en cours de « diplomation » :) aroma-phytothérapeute, et là, j’y trouve vraiment mon compte !! On touche pas aux bébêtes !!
    Bonne continuation sur ton blog, et à un prochain comm’ !
    ps: comment ça a l’air trop bons ces cookies !! :)

  5. Ma petite Céline : c’est trop cool, je commence à m’y intéresser en fait, si tu as des recommandations de bouquins/lectures sur le sujet, n’hésite pas ! Plein de bisous à toi et à ta petite puce mignonne !

  6. Hé hé, je sens que ce blog va vite compter dans mes favoris, au vu de ce que je viens de lire : c’est bien écrit, drôle et le tout par une « collègue » en plus! (mais moi je ne suis « que » végétarienne :-)
    Continue, please! (et merci à Boulet pour le lien)

  7. Des recommandations de lectures? hum… laisse moi réfléchir… (si si, ça fait intello :op)
    Plus sérieusement, je ne vais pas te faire une liste exhaustive de bibliothèque, mais si tu me « précise » ce qui t’intéresse (aroma? phyto? remèdes? histoire? etc, etc…), je t’orienterais volontiers ! Perso, je suis ultra fan. Je me soigne (et ma p’tite famille… bestioles y compris bien sûr ! ) que comme ça, et je commence de plus en plus à envisager ma reconversion professionnelle dans le domaine d’ailleurs…
    Quand tu veux pour des conseils ;)
    Et gros bisous à toi aussi !!

  8. Déjà bonjour,
    Ensuite merci, pour ce qui est dit là (en tant que végétalienne, déjà) et pour la recette des cookies!
    Bonne continuation !
    =)

  9. Céline : les propriétés des HE, tout ça. Comment les utiliser, lesquelles, pour tel ou tel problème.
    Merci tous :)

  10. Bonsoir,

    Je me sens obligée de laisser un commentaire, pour apporter quelques précisions, notamment à Jérémy. Je suis vétérinaire spécialisée en nutrition ET végétalienne et je peux vous assurer que le régime végétarien n’est absolument pas adapté au chien. Celui-ci a conservé le même système digestif que le loup et conserve donc bel et bien sa physiologie d’un point de vue gastro-intestinal etc. Le chien n’est pas un omnivore mais un CARNIVORE à tendance omnivore.
    Quand je lis l’intitulé du lien « comment nourrir un chien végétarien » cela me fait bondir, un animal n’est pas végétarien, pas plus qu’il ne peut être de gauche ou de droite. Ce type de considération relève de l’anthropomorphisme pur. Or l’anthropomorphisme est l’ennemi de nos animaux, un peu comme ces personnes qui pensent faire du bien à leur animal en le gavant de sucre blanc et de pizzas. Nourrir son chien sans protéines animales, techniquement, c’est exactement la même chose que de nourrir des vaches avec de la viande et des carcasses d’animaux (et on se souvient du résultat). C’est une forme de cruauté envers l’animal et sa nature; et ça, peu de gens y pensent. C’est assez révoltant dans le fond.

    Aimer les animaux passe aussi par le respect de leurs spécificités et de leurs besoins, le végétarisme et le véganisme sont des choix qui concernent l’HUMAIN.Nous n’avons pas besoin d’animaux pour vivre en bonne santé (bien au contraire), sans compter leur exploitation barbare qui ne sert qu’à entretenir nos plaisirs cruels et fugaces. L’on peut « proposer » le végétarisme à son enfant, parce que son organisme, sa santé et sa nature seront respectés. En revanche, il ne faut pas priver nos animaux d’une santé et d’un confort optimal, car ils n’ont rien à voir là-dedans. Vous nourririez un lion ou un ours polaire sans protéines animales ? Et bien pour un chien c’est pareil, parler de végétarisme et d’équilibre alimentaire chez le canidé dans une même phrase est absolument antinomique. Pour le bien-être de nos animaux, il serait bien que l’amalgame cesse chez mes amis végés.

    J’en profite également pour préciser que le gluten et les sucres simples sont nocifs pour les chiens. Donner des pâtes à un chien ne présente ABSOLUMENT aucun intérêt nutritionnel pour lui, bien au contraire. S’il est uniquement question de le rassasier, autant lui donner du riz. Les levures, pâtes etc leur causent toutes sortes d’allergies, les chiens et les loups y sont très sensibles et ne consommeraient jamais ce type de produits dans leur milieu naturel. Par ailleurs, leur système digestif n’a pas évolué et ne leur permet malheureusement pas de digérer les protéines végétales.

    Tout cela me pose de gros problèmes d’éthique avec mes collègues. Dans mon cabinet sont commercialisés des croquettes Royal Crottin et autres à base de sous-produits animaux, de déchets de l’industrie agroalimentaire etc. Cela n’empêche pas les gens qui bossent avec moi de les conseiller. Pourtant, ils ne sont pas dupes. .. Voilà les dérives de cette société. Chaque animal doit être nourri suivant son besoin naturel et non pas suivant le régime alimentaire de son maître. Aimer ses animaux, c’est avant tout respecter leur nature.
    Les animaux ne sont pas concernés par l’objectification de leurs semblables, ils ne sont coupables de rien. La viande nous est nocive, elle est produite de manière indigne et nous n’en avons pas besoin. Ce n’est pas le cas de nos animaux de compagnie. Nous n’avons aucune raison de maltraiter leur nature lorsque nous les aimons. Je conseille en général pour mes petits patients soit le BARF (de loin la meilleure alternative d’un point de vue physiologique), j’invite ceux que ça intéresse à se renseigner sur le sujet, soit des croquettes 100% naturelles avec des viandes fraîches d’animaux sauvages tels que Orijen (pour moi la meilleure alternative au BARF) et surtout SANS gluten.

    Amicalement

    Quelques liens utiles pour ceux que ça intéresse (la liste n’est pas exhaustive) :
    http://www.sosgluten.ca/Chroniques/Chronique31.html (à lire absolument)
    http://fr.orijen.ca/
    http://www.b-a-r-f.com/
    http://www.applaws.co.uk/ (très respectueuse de l’animal et de l’environnement)

  11. Bonjour Flo,
    Merci pour votre long commentaire qui pourra apporter des pistes à certains :)

  12. Merci pour l’accueil Déborah, votre blog est super ! Nous sommes tellement stigmatisés nous autre vegetaliens que c’est une vraie bouffée d’air frais ! Hâte d’en voir plus. Par ailleurs je me rends compte que j’ai été un peu vive sur mon dernier post, ce n’était pas mon intention, ah la spontanéité… :)

    À bientôt

  13. Merci pour la réponse Flo. Comme je le disais « si j’avais un chien, j’écouterais mon vétérinaire ». J’ai longtemps eu des chiens (6) chez mes parents qui mangeaient de la viande. Pour moi ça reste assez logique qu’ils mangent de la viande mais n’en ayant pas en ce moment, je ne m’étais jamais vraiment posé la question. (Je n’ai non plus jamais donné de pâtes à mes chiens mais j’avais constaté cette habitude chez un éleveur, allez savoir pourquoi).
    La question de base étant peut être (?) un peu posée dans le but d’ironiser, j’ai voulu me montrer ouvert sur la question.

    Enfin, d’un, merci pour la réponse, intéressante et de deux, ne vous faites pas : j’ai des animaux de compagnie et je suis TRÈS attentif à ce qu’ils mangent sainement (en demandant conseil à un vétérinaire à qui je fais confiance, en me renseignant personnellement à diverses sources et surtout en n’écoutant pas les conseiller d’animaleries qui racontent quand même souvent des bêtises …).

    Reste à savoir quelle viande on va donner à son chien. Je ne suis toujours pas pour nourrir un chien avec 100% de légumes mais je me demande à quel point les croquettes à base de déchets carnés dont vous parlé sont meilleures ou pires qu’une alimentation « bobo » végétarienne. Tout en donnant l’impression de « bien » nourrir son chien.

  14. Bonjour,
    Je découvre votre blog, entre les recettes plus qu’appétissantes (et en plus, végés !), les belles photos, l’humour et la vidéo du porc-épic, il entre direct’ dans mes favoris !
    Bonne continuation !

    Camille

  15. Je viens d’essayer cette recette et je me REGALE! Bon, j’ai un peu oublié la farine de tapioca et je l’ai mise pour ma deuxième fournée mais là c’est quand même hyper bon! Merci pour cette super recette ♥
    Tipitina

  16. Salut,
    je suis tombé sur ton site un peu par hasard, et puis tes recettes ayant l’air vachement bonnes quand même, je l’ai gardé dans mes signets pour tester à l’occasion, le jour au j’achèterai du lait végétal quoi (ça a l’air de rien mais j’ai gouté une fois le lait de soja et j’ai detesté…)

    Juste pour une petite remarque sur le végétalisme, sans chercher la polémique aucunement: Je pense que c’est sans doute une des manières les plus saines et les plus respectueuse de l’environnement, et en plus comme tu nous le prouve ça peut même être très bon.

    Mais d’un point de vue pratique comment est ce possible? J’ai voulu essayer d’être végétarienne (seulement) pendant a peine une semaine et j’ai trouvé ça presque insurmontable « socialement ». je suis en médecine, je mange tous les jours dans des collectivités (crous, cafets, internat…). J’ai pas vraiment le temps de faire la cuisine (j’aime bien pourtant, mais pas tous les jours), je vis avec des carnivores. Ja’i l’impression que ça doit demander une organisation folle (toujours prévoir a manger à l’avance parce que dans la rue ça n’existe pas. Déjà le panini tomates mozza ça va 2 jours quoi…) et aussi un budget plus important.

    A la moindre soirée, une bouffe entre potes, une garde de nuit ou tu ne choisis pas ce que tu mange, toujours expliquer, sans cesse, ses choix, son alimentation…

    Trop lourd pour une vie normale (pour la mienne en tout cas). C’est dommage.

    En tous cas merci pour les recettes, et bonne continuation.

  17. Coucou Pétille,
    Je pense qu’être vegan est avant tout un engagement éthique, qui fait qu’à mon avis, on s’accommode de la situation plus facilement que lorsqu’on est végétalien pour des raisons de santé, par exemple. Personnellement je suis vegan pour les animaux (et l’environnement), et je sais l’horreur de l’industrie laitière, des œufs, de la viande. Donc même si c’est difficile, je ne me vois plus faire autrement aujourd’hui. C’est une évidence pour moi.
    En effet, ce n’est pas forcément simple en société. Il faut beaucoup expliquer son choix au début. Mais je pense que ce sont des discussions importantes : plus de gens comprendront cet engagement, plus certains choisiront de réduire leur consommation de produits issus des animaux, plus il y aura un choix important pour les végétariens :) J’ai expliqué une ou deux fois à mes amis, et maintenant ils savent, et il n’y a aucun souci quand je dîne chez eux. Et ça a dû les toucher un peu puisque je sais qu’ils cuisinent végétarien (végétalien même) plus régulièrement. Mais je comprends qu’on trouve ça fatigant, c’est l’aspect le plus difficile du véganisme, pour moi.
    Concernant les cafétérias, entre les entrées, les accompagnements et les desserts je n’ai jamais eu de problème en tant que végétarienne. Je suis sûre que ça peut aller en étant vegan aussi (il y a généralement des lentilles en entrée, des salades, puis des légumes, du riz, des pommes de terre en accompagnement, des fruits en dessert). Je crois que c’est un peu un coup à prendre, repérer ce qu’on peut manger, et y revenir. C’est comme quand on fait ses courses. Au début il y a de nouveau repères à prendre, et puis en fait ce n’est qu’un déplacement des habitudes. Au resto, les plus vegan-friendly : les japonais (maki concombre avocat, miam), les italiens, les libanais. Pour les végétariens, les restos indiens sont super (moins pour les vegans parce qu’ils cuisinent au ghee souvent, il vaut mieux demander). Et occasionnellement, dans un resto où il n’y a que des plats carnés (un bon vieux resto français), il y a toujours moyen de demander un assortiment d’accompagnements, ça pose pas de problème généralement. Chez Picard, il y a plein de plats végétariens (pas trop végétaliens par contre) à réchauffer au micro-ondes. Dans les supermarchés, tu peux toujours trouver des trucs (carottes rapées, taboulé, pâtés végétaux Bjorg…). Il faut apprendre à repérer, et puis c’est plus simple après.
    Pour le lait de soja, je détestais ça il y a quelques années. Mais j’adore maintenant. Je crois que bêtement, le goût s’éduque. Ceci dit, il y a plein d’autres lait végétaux délicieux qui se vendent maintenant en supermarché (amande, avoine, riz, noisette…)
    J’espère que j’ai répondu à quelques unes de tes interrogations ! Ça paraît très compliqué au début, mais honnêtement, en fait, ça va.

  18. Merci de ta réponse,
    c’est vrai que vu comme ça, ça ne parait pas insurmontable, juste contraignant, mais c’est vrai que c’est une habitude à prendre.

    Qui sait, je vais peut être m’y remettre un jour, mais pour l’instant l’ethique ne pèse pas assez lourd dans ma balance bénéfice/contrainte. ça changera peut etre.

  19. Ce blog est fabuleux, drôle, agréable à lire et j’ai envie de tester TOUTES les recettes (je les ai « pinnées » sur Pinterest les unes après les autres, c’est lassant à la fin roooh!) <3

  20. Bonjour Deborah,

    Je me décide à t’écrire un petit commentaire après un an de lecture de ton blog. Je ne suis ni végétalienne, ni végétarienne, mais depuis quelques années l’envie et le besoin de changer mes habitudes alimentaires grandissent en moi. J’ai pas mal lu sur le sujet, regardé des vidéos plus choquantes les unes que les autres, discuté avec des amoureux de la viande, des végétariens, des nutritionnistes…

    Finalement, aujourd’hui, je me lance. Doucement, mais sûrement. Je commence par le végétarisme, car si je me passe très facilement de viande/volaille/poisson, j’ai plus de mal à zapper le fromage..

    Tout ça pour te dire simplement : merci. Oui, car ce sont tes billets, ton écriture vive, drôle et légère, tes belles photos, tes recettes et tes gifs qui ont fini de me convaincre.

    En tant qu’étudiante dans un studio dépourvu d’équipement pour faire la cuisine, je me prépare à galérer. Mais je patiente, et compte bien me poser dans une cuisine équipée très bientôt..

    Le végétalisme sera sans doute la suite logique de mon aventure..

    Je crois comme toi que malgré toutes les contraintes liées à ce type d’alimentation, tout est question d’éthique et de volonté.
    On commence à changer pour notre santé, puis pour notre environnement, et je me dis toujours que pour faire bouger les choses, il faut faire bouger les hommes. Alors voilà, sache que tu as au moins fait bouger une personne (mais je doute d’être la seule) grâce à ton blog.
    N’arrête surtout pas !

    Et puis bon appétit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *